Services gratuits pour webmasters

Le fondateur: le général

GANDOET

L’Épaulette a été créée le 24 novembre 1964 sous le nom d’Amicale des Anciens Elèves Officiers d’Active (A.A.E.O.A.) par modification des statuts de La Versaillaise. Elle se définissait comme « une société amicale mutualiste des officiers, anciens élèves officiers ou aspirants issus des écoles militaires ou d’application des armes et des services formant des officiers provenant des sous-officiers et des officiers de réserve admis dans l’armée d’active ». Le général de corps d’armée Paul GANDOËT, décédé le 12 novembre 1995 (INF 1923-1924), Grand-croix de la Légion d’honneur, parrain de la 36e promotion de l’EMIA (96/98), en est le président fondateur. L’appellation L’Épaulette a été décidée par l’assemblée générale du 15 avril 1978 et approuvée par arrêté du 16 novembre 1979. Directement issue de La Versaillaise, L’Épaulette en a reçu l’identification de société mutualiste, les statuts  et la reconnaissance d’utilité publique.

Les recrutements internes et contractuels et leurs associations: 132

ans d’histoire.

Monsieur Jules Grévy, président de la République, a chargé par décret du 4 février 1881, l’école militaire d’infanterie de Saint-Maixent avec les autres écoles des armes et des services, d’assurer la formation militaire générale de la nouvelle voie de recrutement des officiers que représente majoritairement aujourd’hui l’Épaulette. Cette date du 4 février a été retenue comme date anniversaire pour la journée nationale annuelle de l’association.
Voir le compte rendu dans la revue
ASSEMBLEE GENERALE 7 février 2015
Histoire
Le travail pour loi, l’honneur comme guide
L’EPAULETTE Actualité Le  président Revues en ligne
En intégrant en 1978 l’EMIA, je ne pensais pas poser mon sac à dos comme inspecteur général des armées. Lorsqu’on débute une carrière militaire on ne sait pas ce que l’on trouvera dans sa musette à l’arrivée. D’ailleurs, ce n’est pas l’essentiel. L’important c’est de pouvoir s’accomplir dans sa mission d’officier au quotidien pour servir. C’est pourquoi,  étant toujours animé par ce même esprit,  j’ai  accepté de répondre à la demande de l’Epaulette pour pouvoir  apporter, en particulier aux plus jeunes d’entre nous, ce que  l’institution militaire m’a donné en 36 années de carrière.   Au moment de prendre mes nouvelles responsabilités, j’ai une  pensée pour nos armées engagées en France et sur les  théâtres d’opérations extérieures. Je pense en particulier à  ceux qui sont allés jusqu’au sacrifice suprême et à nos blessés, très nombreux et dont on ne parle pas assez. Je voudrais en  particulier évoquer la mémoire du capitaine Patrice REBOUT, la  fine de la promotion général de LANLAY, mort en opération il y  a quelques jours. Je ne peux m’empêcher de penser à cet  officier remarquable qui était un de nos filleuls des 25 ans de la  promotion général LAURIER.     Le rédacteur en chef d’un quotidien local l’a évoqué dans les  termes suivants : « Patrice avait délibérément renoncé à sa « parcelle de gloire » pour servir son  pays.  Espérons juste qu’en apprenant son sacrifice, ceux qui le connaissaient et tous ses concitoyens  réfléchiront au sens profond de son engagement. »  Puissent ces mots davantage résonner chez nos dirigeants et nos responsables médiatiques.  Je veux également rendre hommage à mes prédécesseurs et en particulier au général Jean-François  DELOCHRE, pour son remarquable travail à la présidence de l’Epaulette. Notre association est  aujourd’hui reconnue et écoutée. C’est le résultat de son engagement personnel et de celui de  l’ensemble des membres du conseil d’administration et des délégués. Qu’ils soient ici remerciés pour  leur travail au service de notre association.  L’Epaulette est à présent à la croisée des chemins et il nous faudra prendre rapidement les bonnes  directions pour :  - permettre à notre association de mieux encore répondre aux attentes de ses adhérents, qu’ils  soient d’active, de recrutement interne et sous contrat, ou en retraite. Pour cela, il sera  indispensable de pouvoir s’appuyer sur les délégués départementaux et sur les secrétaires de  promotions par tous les moyens existants, revues, réunions, réseau social, annuaire, etc... Le  poids d’une association résidant en premier lieu dans son « nombre de divisions » c'est-à-dire  d’adhérents, l’union de tous fera notre force ;  - asseoir notre positionnement en tant qu’organisme de réflexion et de proposition vis-à-vis du  pouvoir politique  et du commandement militaire ;  - renforcer la synergie avec certaines associations représentatives tant au sein de l’Armée de terre  et de la Gendarmerie qu’en interarmées, voire de développer des échanges avec des  organisations similaires des autres armées européennes ;  - continuer à adapter notre outil de direction à l’environnement actuel et aux défis qui s’ouvrent  devant nous.   Aujourd’hui, fier de mon origine et reconnaissant à l’institution d’avoir permis mon parcours personnel,  j’accepte l’honneur qui m’a été fait de me porter à la présidence de l’Epaulette et je mesure avec  lucidité le poids de la mission à la tête de notre association. Je tiens à assurer l’ensemble des  adhérents de mon engagement et l’Epaulette de ma disponibilité pour les combats justes qu’il y aura à  mener. Je continuerai donc de servir en appliquant cette belle devise que j’avais fait mienne depuis mon  arrivée à l’EMIA : « Le travail pour loi et l’honneur comme guide. »  Le général de Corps d’Armée (2S) Hervé GIAUME Président national
Accueil Promotions Réseau Appui-Reconversion Activités Contact Blog À propos Téléchargements
A
Association des élèves et anciens élèves de l’EMIA  et des officiers des recrutements internes et contractuels
Edito
Actualisé le 23 mai 2015
CV simplifié
CAP vers une deuxième carrière
Informations bientôt en ligne
Pour agir simplement et efficacement... ADHERER. Télécharger le bulletin au format PDF et le retourner en pièce jointe d’un message au siège. Une version formulaire est en cours de développement.    
Accueil